ZAG - Janoschka Graphics

6
Jul

ZAG – Janoschka Graphics : « …TWIST fait danser l’ERP… »

 

 

 

ZAG, près d’Angoulême, dans le sud-ouest de la France, est une photogravure spécialisée dans le packaging. Site du groupe Janoschka, l’un des leaders mondiaux de la gravure de cylindre hélio, ZAG fournit des travaux photo tous process (hélio, flexo, offset) pour des marques globales de luxe et de produits alimentaires. C’est au coeur de cet environnement de travail exigeant et pointu que se sont imposées les solutions DALIM SOFTWARE.

« Nous cherchions tout d’abord un visualiseur de fichiers en ligne pour notre clientèle, se souvient Hervé Zammit, Responsable informatique Janoschka Graphics. Nous n’avions pas beaucoup de choix possibles : la solution concurrente ne nous semblait pas pérenne, nécessitant l’apprentissage d’un SDK qui serait fatalement remplacé tôt ou tard… L’alternative DALIM SOFTWARE, que présentait l’intégrateur Galilée (Folio groupe), nous a intéressé par son système fondé sur le XML, offrant la possibilité de facilement interfacer ses produits avec nos ERP. Avec l’aide de Galilée, nous avons alors intégré DIALOGUE 4 en tant que partie de nos bases de données, en quelques heures à peine. »

Après DIALOGUE, TWIST fait danser l’ERP

ZAGGUI

 

« Puis, suite au développement de nos bases de données, nous avons eu besoin de générer de plus en plus de fichiers de prévisualisation depuis notre système ERP iPack Grand Central, poursuit Hervé Zammit. Nous devions créer ou modifier de nombreux PDF, par client et par déclinaison de produit. Sur les conseils de notre intégrateur, nous nous sommes alors orientés vers TWIST, qui nous a apporté l’automatisation qui nous manquait dans la gestion de ces PDF. Aujourd’hui, 4 sites Janoschka en France utilisent ce système. Mise à part la réalisation du fichier de photogravure, tout consiste ensuite pour les opérateurs à cliquer sur un bouton dans l’ERP. »

« Pour TWIST, nous avons voulu acquérir la maîtrise en interne de la gestion de nos flux. Une partie importante de formation nous a été apportée par Galilée. La principale automatisation réside dans le nettoyage de couleurs non imprimables, du gaufrage, de l’estampage, etc., qui viennent interférer dans le traitement du fichier PDF. Dans le flux, on extrait les couches qui nous intéressent, par exemple à destination du traceur, ou pour la dorure. En réalité, explique le responsable informatique Janoschka Graphics, on ne stocke qu’un seul fichier haute définition sur le serveur, auquel on enlève les couches en fonction des besoins, selon les flux. »

L’avenir : encore davantage d’automatisations pour ZAG

ZAGDialog

 

« Le SDK du système ES permet de piloter DIALOGUE depuis Grand Central, c’est l’axe de nos prochains développements, estime Hervé Zammit. Le but est de raccourcir au maximum la chaîne graphique. Avec Grand Central, nous allons de la prise de la commande jusqu’à la livraison du fichier à l’imprimeur par le biais d’une simple interface web. Le plus, avec ES, sera d’intégrer toutes les demandes de modifications dans le flux. Nous n’amorcerons plus manuellement le flux des validations, ce seront alors les clients, les agences qui le feront directement, par le biais de Grand Central. »

« D’un point de vue “métier”, enchaîne Hervé Zammit, nous nous rapprochons de plus en plus des grands donneurs d’ordre agro-alimentaires, de grosses multinationales qui ont déjà des outils que nous pouvons maintenant fédérer. Nous devons être en entrée et en sortie de ces outils, avec TWIST au coeur de cela. Nous sommes dans une telle concurrence de prix que pour pouvoir vendre la partie photogravure, nous devons automatiser au maximum les phases “services”. »

« Aujourd’hui, considère-t-il, le plus difficile pour nos opérateurs est d’acquérir une “culture” de l’automatisation, de penser que telle routine manuelle pourrait être abandonnée, prise en charge par le flux. Cette culture est en cours d’acquisition, car nous ne possédons TWIST que depuis un an… Le responsable informatique conclut : « Le “temps opérateur” gagné permet déjà à nos collaborateurs de ne plus perdre de temps à envoyer des mails ou à générer des PDF. Il nous faut poursuivre cet effort, afin qu’ils se recentrent encore davantage sur leur coeur de métier. »Download PDF